blank

Les mathématiques sont un ensemble de connaissances abstraites résultant de raisonnements logiques appliqués à divers objets tels que les nombres, les figures, les structures et les transformations. Les mathématiques sont aussi le domaine derecherche développant ces connaissances, ainsi que la discipline qui les enseigne.

blank

Les mathématiques se distinguent des autres sciences par un rapport particulier au réel. Elles sont de nature entièrement intellectuelle, étant fondées sur des axiomes déclarés vrais (c’est-à-dire que les axiomes ne sont pas soumis à l’expérience, même s’ils en sont souvent inspirés) ou sur des postulats provisoirement admis. Un énoncé mathématique – dénommé généralement théorèmepropositionlemmefaitscholie ou corollaire – est considéré comme valide lorsque le discours formel qui établit sa vérité respecte une certaine structure rationnelle appelée démonstration, ou raisonnement logico-déductif.

blank

Bien que les résultats mathématiques soient des vérités purement formelles, ils trouvent cependant des applications dans les autres sciences et dans différents domaines de la technique. C’est ainsi qu’Eugène Wigner parle de « la déraisonnable efficacité des mathématiques dans les sciences de la nature »1.

blank

Les mathématiques utilisent un langage qui leur est propre. Certains termes du langage courant, comme groupeanneaucorps ou variété peuvent être empruntés et redéfinis pour désigner des objets mathématiques. Mais souvent des termes sont formés et introduits selon les besoins : isomorphismetopologieitération… Le nombre élevé de ces termes rend difficile la compréhension des mathématiques par les non mathématiciens.

Le langage mathématique s’appuie aussi sur l’usage de formules. Elles comportent des symboles, les uns en rapport avec le calcul propositionnel comme le connecteur binaire d’implication \Rightarrow ou le connecteur unaire de négation \neg, d’autres en rapport avec le calcul des prédicats, comme le quantificateur universel \forall ou le quantificateur existentiel \exists. La plupart des notations utilisées au xxie siècle ont été introduites après le xviie siècle seulement.

Il existe un langage mathématique qui décrit les mathématiques. En ce sens, on dit qu’il s’agit d’un métalangage : il s’agit de la logique mathématique.